Formation d’élèves du primaire à l’E-robotics laboratory – Station de l’ESA de Redu

Station de l’ESA de Redu

E-Robotics laboratory

Projet Espace et Enseignement

Témoignage de Mme Annick BAYET, Directrice de l’école communale d’Han-sur-Lesse relatif à deux journées de formation en robotique au Centre spatial de l’ESA à Redu.

Ecole communale de Han-sur-Lesse : école numérique et labellisée « Sciences à l’école »

Classe DS enseignement primaire (P5/P6) Monsieur Pochet

Photo 1

Ecole labélisée « sciences à l’école, l’école communale d’Han-sur-Lesse a eu la chance de suivre une formation en robotique pour une classe d’élèves du primaire.

Témoignage de Mme Annick BAYET, Directrice de l’école communale d’Han-sur-Lesse

Cette formation a été programmée dans le cadre de nos projets Espace et Enseignement et « Ecole numérique ». En effet, celle-ci répond aux attentes des deux projets : la technologie et l’utilisation des outils numériques.

Photo 2

Au préalable, la formatrice de l’ESA Mme Colienne Demain a demandé au titulaire de classe Monsieur Benoît Pochet de revoir les engrenages et les poulies avec les enfants. Ces prérequis sont indispensables pour entamer et mieux comprendre le fonctionnement d’un robot.

Lors de la formation, les enfants ont été placés par groupes de 2 ou 3 enfants. Chaque groupe avait à leur disposition des boîtes LEGO© et un ordinateur.

Dès le départ, le contexte spatial fut bien expliqué aux enfants. Lors de cette phase,  nous avons constaté leurs connaissances spatiales bien développées ainsi qu’une richesse au niveau de leur vocabulaire spatial (projet « Espace et Enseignement »).

Madame Demain précise bien qu’au terme des 2 journées, ils auront construit un robot qui se déplacerait seul en utilisant la technologie et la programmation. Tout un programme !

La formatrice met immédiatement en place une dynamique de groupe positive qui amène un engagement de TOUS les enfants.

Lors des phases de travail et de recherche, elle passe dans les groupes pour observer l’évolution de leur travail. Les enfants sont guidés dans leurs démarches de recherche. Elle reconnait leur réussite. Elle encourage le dialogue car l’enfant a le droit de ne pas avoir compris. Une évaluation formatrice est mise en place en permanence. Les enfants sont plongés dans l’action, ils collaborent. Ils sont des petits chercheurs !!

Avec une grande satisfaction, nous constatons que TOUS les enfants réussissent leurs recherches. Aucun enfant n’est laissé sur le côté. Ils collaborent tous dans le but de construire leur robot.

Photo 3J’observe de la joie et de la fierté dans leurs yeux. Les enfants plus faibles ou en difficultés réussissent aussi les différents défis. L’impression d’une classe homogène est présente !

Je pense que tous les éléments sont présents pour favoriser la pédagogie robotique : le matériel de haute qualité (LEGO©), l’organisation en groupes collaboratifs, l’écoute aux questions posées, la relance lors d’obstacle plus compliqué, la présence d’un modèle.

Les enfants ont été propulsés dans des défis signifiants qui ont suscité leur intérêt dans leur résolution de problèmes.

Je m’interroge… la pédagogie robotique permettrait-elle d’aider les enfants en difficulté ? Elle augmente l’estime et la motivation des enfants.  Elle permet aussi à développer des compétences et des connaissances dans différents domaines (sciences, mathématique, technologie…).

Le domaine de l’apprentissage numérique est bien présent car il devient un moyen d’enseigner et de faire apprendre.

Cette formation amène aussi des questionnements philosophiques et citoyens des enfants. Les robots sont-ils au service de l’homme ? Dans quels domaines ? L’avenir de la robotique ?

Voilà des formations à promouvoir dans les écoles car elles amènent une autre réflexion pédagogique, un questionnement sur l’approche des enfants en difficulté et sur l’avenir de notre enseignement.

 Annick Bayet

Directrice

Ecole communale Han-sur-Lesse